A noter

Pensez à récupérer vos places d'abonnement !

La rénovation

Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

De mai 2007 à octobre 2012, le théâtre a  été fermé, pour trois années de travaux.   

 

theatre de la coupe d'or

 

 

Après une première tranche de travaux visant à dégager deux issues de secours supplémentaires (2001), il était indispensable d’installer un dispositif de désenfumage (évacuation des fumées susceptibles d’entraver la sortie du public en cas d’urgence).

Le désenfumage suppose une arrivée d’air neuf pulsé par des machines de traitement d’air qui ne doivent pas produire de nuisance sonore. L’air neuf doit ainsi arriver par le plus grand nombre possible de bouches d’aération, ce qui suppose un plénum de soufflage installé sous le parterre. Quant aux fumées, elles doivent pouvoir être évacuées en tout points de la salle (baignoires, balcons, coupoles) sans porter atteinte aux décorations d’origine qui sont protégées par l’inscription à l’inventaire des Monuments Historiques.

 

"Inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1969, restauré une première fois dans la foulée, le théâtre de La Coupe d'Or se devait de faire peau neuve pour continuer à remplir ses missions. Sa restauration a dû répondre à un dilemme : le moderniser pour assurer une continuité d'usage sans trahir sa valeur patrimoniale. C'est ce défi qu'à du relever l'auteur du projet, Thierry Algrin, architecte en chef des monuments historiques. 

 

theatre de la coupe d'or

 

Le programme de travaux qu'il a défini visait avant tout à mettre l'édifice aux normes de sécurité et d'accessibilité actuelles et à atteindre une exigence de confort pour le public, le personnel et les artistes. Pour y parvenir, l'ensemble des sols du rez-de-chaussée a dû être mis au même niveau de la rue de la République (entrée du public) à la rue Pierre Loti (accès technique), ce qui a nécessité de lourds travaux d'infrastructure. 

 

L'ensemble du fonctionnement et des circulations a dû être repensé. Redessinés, les escaliers d'honneur possèdent désormais quatre volées desservant le premier balcon ainsi que le vestibule du premier étage , placé aujourd'hui au même niveau que le foyer. Un ascenseur a été créé et un escalier secondaire a été aménagé dans chaque angle de la salle de spectacle. 

 

Pour s'adapter aux nouvelles exigences, l'avant-scène (ou proscenium) a été transformée en espace multifonctionnel. Amovible et motorisée, elle peut faire office de fosse d'orchestre (en position basse), devenir un prolongement du plateau de scène ou s'effacer au profit de fauteuils supplémentaires (en position haute). 

 

Le déplacement des décors et des accessoires a été facilité par les travaux de remises à niveau. Les éléments nécessaires à la sécurité du public ont été judicieusement dissimulés. 

 

Cette campagne de travaux a permis de découvrir la réelle histoire architecturale du théâtre, d'où le choix de redonner à la salle de spectacles reconstruite sous Napoléon III ses teintes initiales - avec la prédominance du rouge pompéien - ainsi qu'à d'autres espaces fondamentaux, tels le foyer ou la façade principale. "

(texte rédigé par le Service du Patrimoine de la ville de Rochefort).