A noter

Master Class avec Maude Gratton et les élèves du Conservatoire le lundi 23 avril à 18h, entrée libre sur inscription à la billetterie.

Une scène conventionnée

Version imprimable

Current Size: 100%

C’est un théâtre qui a conclu une convention de trois ans avec le Ministère de la Culture (DRAC : Direction Régionale des Affaires Culturelles). À la différence des Scènes nationales (qui sont les héritières des Maisons de la Culture et des Centres d’Action culturelle, et dont le rayonnement est la plupart du temps départemental), les Scènes conventionnées sont souvent des théâtres de villes moyennes ou des théâtres qui ont une ou plusieurs spécialisations au sein de leur programmation. L’aide de l’État correspond ainsi à une reconnaissance d’un haut niveau d’exigence artistique (on compte en France plus de 70 scènes nationales et 90 scènes conventionnées, c’est dire que tous les théâtres ne bénéficient pas d’un tel niveau de reconnaissance et de soutien). Elle se traduit par le versement d’une subvention de fonctionnement, en échange de la signature d’une convention qui définit des axes de spécialisation. Cette convention s’appuie donc sur un projet artistique et culturel rédigé par le Directeur (quels sont les axes de programmation, comment s’instaure le dialogue entre les disciplines, quelles sont les modalités du soutien à la création, quelles démarches sont initiées en vue de l’action culturelle et du travail d’élargissement des publics). Signée par le Directeur, elle stipule l’autonomie artistique de ce dernier, notamment pour choisir les spectacles programmés.

 

Les recettes de billetterie étant insuffisantes, le déroulement des activités serait impossibe sans les subventions :

de la Ville de Rochefort,

du Ministère de la Culture et de la Communication,

du Département de la Charente-Maritime,

de la Région Nouvelle-Aquitaine,

de la Communauté d'Agglomération Rochefort-Océan.