A noter

Vous pouvez prendre vos places avec la billetterie en ligne, au Théâtre sur rendez-vous, par courrier...

Actualités

Version imprimable

Current Size: 100%

Galilée, nouveau spectacle de Lazare Herson-Macarel

Galilée, l’appel à la désobéissance de Lazare Herson-Macarel, du 10 au 12 décembre au Théâtre de La Coupe d'Or. 

 

Il y a 400 ans, pour avoir affirmé que la Terre n’était pas le centre de l’Univers, Galilée fut condamné à abjurer. Lazare Herson-Macarel met en scène la vie de ce révolutionnaire malgré lui, qui bouleversa l’ordre établi, avec cinq comédiens et un pianiste, et interroge les enjeux contemporains dans un esprit de grande fête de théâtre populaire. 

 

Après Cyrano accueilli 4 fois à l’automne 2017 au Théâtre de La Coupe d’Or, le metteur en scène Lazare Herson-Macarel revient pour présenter son nouveau spectacle, Galilée, créé début novembre. 

1610. Padoue. Cent ans après Copernic, dix ans après Giordano Bruno, Galilée affirme que la Terre n’est pas le centre de l’Univers, provoquant une des plus profondes crises de l’histoire de la pensée occidentale. Procès, abjuration, exil - sa vie ne sera plus qu’une longue lutte inégale contre l’ordre établi.

 « Raconter l’histoire de Galilée, c’est raconter l’une des plus grandes aventures de l’esprit humain : notre vertige devant l’infini. Certains en conçoivent de la joie, d’autres, de la terreur. Deux façons de ressentir que nous ne sommes rien, et que rien ne nous garde.

Si la Terre tourne autour du Soleil, si sa place n’est pas toujours en un point fixe, alors rien n’est plus immuable. Si le système de l’univers est bouleversé, alors le système politique peut l’être aussi. La révolution des astres, une fois prouvée, et un appel à toutes les révolutions. »

En 1926, Bertolt Brecht écrit La Vie de Galilée comme un portrait en miroir de lui-même face à la menace du nazisme. En 1939, il confie dans son journal de travail « Il faudrait réécrire entièrement Galilée. » En 2019, en écho à l’actualité contemporaine, dans un décor circulaire, le récit engagé de Lazare Herson-Macarel traverse la vie de l’astronome italien en plaçant le moment crucial du procès au centre de la pièce. Une façon de rendre hommage à ce messager des étoiles qui nous invite à penser le monde à l’encontre de l’ordre établi. Avec cinq comédiens et un pianiste, il mêle texte, chant et musique, interpellant parfois directement le public. 

« Galilée est un très grand sujet populaire. Nous sommes convaincus que la révolution peut être une fête et c’est ce que nous racontons à travers le destin de Galilée. » 

    

Avec ce nouveau spectacle, Lazare Herson-Macarel déploie à nouveau toute la force de son théâtre rassembleur, populaire et festif et poursuit le thème de la désobéissance, chère à son inventive compagnie. « Pour nous, le théâtre est une école de la désobéissance et, par suite, une école de la liberté. Et c’est peut-être la plus belle mission que le théâtre puisse avoir, apprendre aux gens les vertus de la désobéissance. Galilée est peut-être le personnage le plus politique, car il va faire basculer tout un ordre établi. » Lazare Herson-Macarel.

 

Texte et mise en scène Lazare Herson-Macarel

Avec Joseph Fourez, David Guez, Morgane Nairaud, Céline Cheenne, Emilien Diard-Detoeuf et Grégoire Letouvet

 

Mardi 10 décembre | 20H30
Mercredi 11 décembre | 19H30
Jeudi 12 décembre | 19H30 (séance supplémentaire)

 

Théâtre de La Coupe d’Or - Rochefort